Surtout ne supprimer pas les Graisses de votre alimentation

Après avoir lu un article sur le site Santé Nature Innovation, je me suis dit qu'il serait intéressant de vous le faire partager. Alors, j'ai sélectionné et pris un extrait de l'article qui va vous apporter, à mon avis, quelques éclaircissements sur la consommation des graisses dans notre alimentation.

Il ne s'agit pas de consommer des mauvaises graisses, mais des bonnes graisses qui nourrissent, régénèrent de nos cellules, soignent notre corps et nous gardent en bonne santé. 

Le titre de l'article est :

Surtout ne supprimer pas les Graisses de votre alimentation.

Depuis 40 ans, les pouvoirs publics essaient de persuader la population que les graisses alimentaires sont l'ennemi public n°1.

Cette allégation n'est pas confirmée par les recherches scientifiques les plus récentes. Au contraire, elles indiquent que nous devons, selon toute probabilité, augmenter votre consommation de bonnes graisses ! 

Huile de colza, huile de lin, poissons gras, noix, mâche, potiron et pourpier contiennent des graisses qui réduisent la mortalité cardiovasculaire. Si vous manquez de ces graisses, vous augmentez votre risque de maladie et de dépression. Plusieurs huiles font même baisser votre taux de cholestérol. 

De plus, dans le cadre d'un régime amaigrissant, consommer des graisses est indispensable pour vous donner un sentiment de satiété, nécessaire pour perdre du poids. Si vous souffrez de la faim, votre corps se met en « mode famine » : il ralentit son métabolisme pour économiser des calories, ce qui vous fait garder vos kilos en trop. 

Il est vrai que, à première vue, vous allez penser que ces recommandations sont étonnantes. Et pourtant, vous vous apercevrez que l'essentiel de ce qu'on lit et entend depuis quarante ans sur les graisses est totalement contraire à la vérité scientifique. 

Savez-vous que la population américaine n'a cessé de diminuer sa consommation de graisse depuis 1975 ? Cela n'a nullement empêché une explosion des problèmes d'obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabètes, de cancers... 

Aujourd'hui, la recherche la plus en pointe sur les corps gras a démontré leur effet bienfaisant et indispensable à de nombreux processus biologiques. Les graisses que nous consommons, nous font gagner des années de longévité avec un corps et un cerveau en pleine forme.

Il y a aussi un autre extrait du même article, qui me paraît intéressant à partager et savoir : 

La recherche en nutrition moderne a démontré que de nombreux aliments nous font vieillir, en causant plusieurs types de réactions gravement néfastes pour nos cellules et nos organes (en particulier nos artères et notre cerveau) :

  1. la glycation : des protéines et des sucres – fructose et glucose – se combinent pour former des corps durs qui rigidifient vos organes. C'est un peu comme quand nous faisons cuire un œuf trop longtemps : il n'est pas possible de revenir en arrière. Les dégâts sont irréversibles. La glycation se produit notamment lorsque nous mangeons le « grillé » des viandes rôties, et en particulier des barbecues.
  2. l'inflammation : lorsqu'elle est chronique, elle tue les cellules cérébrales, ralentit la circulation et peut provoquer le détachement de plaques d'athérome, qui obstruent des vaisseaux plus petits (risques d'infarctus et d'attaques).

Toutes ces réactions sont favorisées par le choix d'aliments inadaptés.

La bonne nouvelle, certains aliments inversement à d'autres aliments, ont des effets bénéfiques pour notre corps : ils protègent nos cellules ; maintiennent leurs parois jeunes et souples ; soignent nos organes ; font épaissir notre peau et peuvent contribuer à restaurer des fonctions physiques, neurologiques et même psychologiques attaquées depuis des années.

 

Ronelly

Ajouter un commentaire